• Un moment important de l'apprentissage de la lecture : l'encodage

    Souvent, quand on parle d'apprentissage de la lecture, on pense au décodage, à la fluidité de la lecture, à la compréhension.

    Mais, il s'avère qu' un va et vient permanent entre les deux activités en l'occurence du décodage et de l'encodage est en réalité nécessaire à l'acquisition du principe alphabétique et de l'aisance dans la lecture.

    Je pense à l'encodage, à l'exercice de la dictée,comme un moment de formation et non comme un moment d'évaluation. Peu importe, le niveau en graphisme de l'apprenant, il faut le mettre en situation d'écriture, on parle , on écrit ce que l'on dit. Arrêtons d'être à cheval sur la formation des lettres dans ce cas là, il faut mettre le lecteur dans une attitude d'appropriation de l'acte graphique pour faire...

    Alors, dès le début de l'apprentissage, avec la méthode Borel-Maisonny, on encode. Sur ardoise au début, puis hebdomadairement sur feuille. Je vous joins à cet article un document sous Word modifiable qui vous permettra de faire des petites dictées : j'y ai inscrit la date du jour (mes élèves travaillent assez le rituel de la date les autres jours, ce jour-là ils sont exempts de l'écrire) , le point pour l'emplacement du mot dictée, et enfin des points indiquant le début des lignes.

    Je vous invite, pour visualiser le document, à télécharger 40 polices pour l'école, voici le lien https://pragmatice.net/kitinstit/40_polices_ecole_visualiser.htm Pour ce document, j'ai utilisé la police Ecolier_lignes. Voici l'aperçu  du doc en pdf.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :